• Craon pers 1
  • Craon pers 2
  • plan masse-craon
  • AXONO-craon

La construction du nouveau groupe scolaire doit répondre à la volonté de la ville de redonner une nouvelle image à l’enseignement scolaire en regroupant les 3 sites actuels (école Erik Satie, Boris Vian et Henri Matisse) en un seul équipement.

La création d’un tel équipement dans un quartier à dominante pavillonnaire pose la question de ses accès mais également de la gestion de tous les nouveaux flux engendrés. La réflexion doit donc se mener aussi bien du point de vue urbanistique qu’architectural.

Au-delà de l’aspect moderne et actuel recherché, ce projet doit permettre d’anticiper les évolutions futures des effectifs et ainsi de répondre aux nouveaux besoins de la commune et de ses habitants dans son avenir. Cet équipement doit donc être créé dans un souci d’évolutivité mais aussi de pérennité et d’efficience énergétique.

Le nouveau groupe scolaire comprend deux pôles (maternel et élémentaire) distincts et autonomes dans leur fonctionnement mais bénéficiant d’espaces mutualisés et partagés (administration, bibliothèque, salle informatique, …).

Une certaine proximité avec l’actuelle école Erik Satie est recherchée afin de réutiliser ces locaux à de nouvelles fins (salle de motricité, rangement, …) même si celle-ci deviendra principalement un accueil périscolaire maternel et élémentaire. Dans la même logique, le restaurant scolaire situé à proximité immédiate et qui sera agrandi dans le cadre du projet, devra être facilement accessible depuis la nouvelle école. Une organisation simple et globale doit donc être pensée afin de simplifier les flux.

 

  • LOGIQUE D’INSCRIPTION DANS LE SITE ET TRAITEMENT DES ABORDS :

 

Le nouveau groupe scolaire est implanté dans d’un quartier à dominante pavillonnaire, au sein duquel s’est implanté au fur et à mesure des années différents équipements (restaurant scolaire, actuelle école Erik Satie, centre de loisirs, terrain de football). Ces bâtiments sont implantés de manière disparate sans véritable interconnexion et lien entre eux. Chacun disposant de son propre fonctionnement (accès, circulations) et ses aménagements extérieurs (parking, espaces verts). Regroupés au sein d’un même îlot, ceux-ci forment une enclave au cœur du quartier.

 

C’est ce contexte général, qui nous a conduit à repenser l’aménagement de cet îlot dans sa globalité. Il ne s’agit pas ici de créer un nouvel équipement autonome et indépendant mais bien de redonner de la cohérence à cet ensemble urbain. Aussi, l’idée première a été de créer un véritable mail piéton reliant la rue de la Tour du Guet (située à l’Est) à la rue du gros chêne (située à l’ouest). Cet axe central permet d’ouvrir cet espace aux habitants en créant un nouvel axe urbain structurant. Ainsi, de part et d’autre, au fur et à mesure de la déambulation, se trouvent le restaurant scolaire, le centre de loisirs, le futur accueil périscolaire et la nouvelle école Erik Satie. Des prolongements de ce cheminement permettent d’accéder directement et en toute sécurité aux entrées de ces bâtiments.

 

 

Son aménagement a été pensé comme une promenade alternant avec des ambiances différentes tout le long du parcours, et selon le traitement réalisé sur les espaces paysagers. Des changements de revêtement de sols, de végétation agrément le parcours et permettent de se situer.

 

Sur la partie nord du site est aménagé le parking destiné aux parents. Conçu pour une circulation en sens unique, il évite ainsi les croisements de flux dangereux, qui peuvent être importants aux heures d’entrée et de sortie d’école.

Les places ont été aménagées dans de petites alcôves paysagées afin de minimiser l’impact visuel des stationnements.

Compte tenu de son utilisation ponctuelle et dans un but de gestion des eaux de ruissellement, les places sont traitées par pavés engazonnés accompagnées d’un ensemble de haies et de noues plantées.

 

Le parking et les vestiaires de foot existants en extrémité nord du terrain ne sont pas concernés par les travaux. Nous avons choisi de préserver cette zone pour un aménagement futur par la commune. Un nouvel équipement pourrait ainsi être créé dans la continuité des services proposés sur ce site.

 

De nombreuses zones de stationnement sont présentes actuellement en périphérie du site. C’est ainsi que nous avons pris le parti de ne pas créer de parking spécifique pour le personnel de l’école. Les nombreuses places existantes sont situées aux extrémités du mail et sont donc facilement accessibles depuis l’école.

 

Le stationnement des cars scolaires a été pensé dans le but de simplifier leurs accès et manœuvres. Arrivant depuis le sud, ils stationnent le long de la rue du gros chêne, permettant ainsi aux enfants de descendre directement sur un trottoir en liaison direct avec le mail piéton. En aucun cas, les enfants risquent de croiser le flux routier.

 

  • PARTI ARCHITECTURAL ET FONCTIONNEL :

 

Ce mail est donc l’axe majeur qui a conduit à l’implantation du nouveau groupe scolaire. Placé au sud de celui-ci, il s’implante à la fois sur la partie sud du terrain de foot et sur une partie de la parcelle de l’école Erik Satie. Ce positionnement permet ainsi de répondre aux ambitions suivantes :

 

  • Le long du mail, la volonté a été de créer une véritable façade urbaine à la mesure d’un tel équipement. Il faut lui offrir une véritable visibilité depuis les espaces extérieurs afin d’en favoriser la lecture et l’accès.
  • Les espaces intérieurs et extérieurs de l’école sont protégés de la rue et de ses nuisances. Ils profitent d’une orientation sud favorisant la lumière naturelle et les apports solaires.
  • La partie maternelle du nouveau groupe scolaire est implantée au plus près de l’école actuelle et du restaurant scolaire en s’inscrivant et s’orientant autour de la cour existante.

 

En partie nord du bâtiment, en bordure du mail sont implantés les locaux communs et d’accueil. Ils constituent la façade urbaine du projet. Volontairement fermés, des patios colorés, des variations de volumes et les changements de revêtements rythment cette façade tout au long du parcours. Le bardage bois très présent fait écho au traitement paysager apporté sur le mail. Le but étant d’apporter au projet un caractère urbain mais tout en préservant le côté bucolique du quartier.

L’entrée principale de l’école est marquée par le même désir; un sol en pavé délimite le parvis d’entrée, un grand débord de toiture et une large façade vitrée invitent à pénétrer dans le bâtiment. Le volume saillant de la bibliothèque dirige vers le hall d’accueil créant une perspective visuelle vers la cour de récréation élémentaire. Une fois passée l’entrée, le volume du hall s’ouvre sur un vaste espace baigné de lumière naturelle. Toute l’école a été imaginée autour de ce point central. La salle des maîtres placée en son centre oriente les parents, soit vers le pôle maternel, soit vers le pôle élémentaire. Telle une vigie, elle régule, dirige et surveille tous les mouvements au sein de l’école. Dès le hall franchi, les parents découvrent une école constituée de deux niveaux. Un niveau bas, constitutif du pôle élémentaire, est implanté au niveau de l’actuel terrain de foot. Un niveau haut, où s’implante le pôle maternel en liaison direct avec l’actuelle cour de récréation de l’école Erik Satie.

 

Le mur en béton de la bibliothèque accompagne le regard du visiteur jusqu’au niveau bas et plus loin jusqu’au préau et la cour de récréation. La transparence est totale. Le large emmarchement renforce cette ouverture et mène directement les élémentaires vers la cour ou leurs espaces dédiés. La majorité des salles de classes s’ouvrent sur cet espace extérieur, orienté au sud. Situé légèrement en contrebas de la rue du gros chêne, il offre un espace de récréation apaisant et à l’écart des nuisances extérieurs. Il propose des espaces dédiés aux différentes pratiques des enfants ; jeux sportifs et bruyants éloignés des salles, jeux calmes et d’équilibre plus au cœur de l’équipement. Au-delà de la vaste cour en enrobé, le sud du terrain est constitué d’espaces verts, résultantes de l’actuel terrain de foot. Un potager pédagogique y est créé à la jonction entre les cours maternelle et élémentaire.

Les salles de classe sont réparties en deux zones de part et d’autre du hall central. Véritable lieu de convergence et d’échange, il est le point de rassemblement des enfants. L’emmarchement pouvant servir occasionnellement d’amphithéâtre pour une activité. Côté ouest, une large circulation distribue d’un côté les salles de classes et de l’autre les différents espaces situés en façade nord du bâtiment. La bibliothèque et la salle informatique sont tout de suite accessibles pour les élémentaires comme pour les maternelles. Ces salles profitent de volume en double hauteur dont les points lumineux sont multiples ; une verrière, des châssis en hauteur ou une large baie sur un patio offre un apport de lumière important tout en préservant la quiétude de ces espaces. Dans le prolongement, la succession des patios et des salles animent la circulation. Les vestiaires des élèves créent des alcôves colorées qui ponctuent et identifient chaque salle de classe. Celles-ci ont été imaginées afin de profiter d’un double apport de lumière naturelle. Une ouverture directement sur l’extérieur côté cour et un second jour par les circulations.

 

Le niveau haut occupé par le pôle maternel s’organise en symétrie du pôle élémentaire. Les salles de classe s’orientent et s’ouvrent directement de plain-pied vers la cour de récréation de l’actuelle école Erik Satie. Tous les locaux de la maternelle sont implantés au plus près de celle-ci afin de profiter de la cour existante, qui est un atout du site, et de pouvoir utiliser les futurs locaux libérés pour la nouvelle école. La commune souhaite les utiliser pour le rangement de matériel et la création d’une salle de motricité pour le nouveau groupe scolaire.

Les salles de classe maternelles sont créées à l’image des salles de classes élémentaires. Un double apport de lumière naturel est recherché afin d’apporter un confort et une richesse des apports de lumière naturelle. Les espaces vestiaires sont aménagés au sein de chaque salle de classe et s’accompagnent de sanitaires dédiés. Des espaces de stockage partagés entre deux salles de classe sont prévus directement accessibles sans passer par la circulation. Chaque classe dispose ainsi de son autonomie et d’un accès direct à la cour.

 

Pour les salles de classe situées en partie sud, une circulation commune en double hauteur a été imaginée. Elle créée une rue intérieure favorisant les échanges entre maternels et élémentaires. Au niveau bas, les élémentaires disposent d’espaces vestiaires dissimulés dans l’épaisseur du garde-corps et dédiés à chaque classe. Au niveau haut, les maternelles peuvent circuler librement à l’écart des plus grands. Cet espace a été pensé afin d’apporter un éclairage naturel important, mais contrôlé, dans des circulations qui sont souvent difficiles à éclairer. Ici, le jeu des toitures permet de créer un long bandeau vitré en partie haute offrant en outre une agréable vue sur le ciel. Des châssis ouvrants permettent en plus de ventiler efficacement cet espace mais aussi les salles de classe adjacentes.

 

A l’extrémité de cette circulation, a été imaginée l’implantation des extensions possibles du groupe scolaire.

Deux classes de maternelle et deux classes d’élémentaires supplémentaires peuvent donc ainsi être créées en prolongeant facilement cette rue intérieure. L’architecture du bâtiment a été pensée en ce sens. Le jeu des toitures formant alternativement les couvertures des salles, des préaux ou des auvents permet d’étendre facilement ce principe aux nouvelles salles afin de les intégrer harmonieusement. Ceci confère une unité architecturale à l’ensemble des espaces.

En façade des salles de classe, ces débords de toiture jouent un rôle de brise-soleil afin d’éviter les surchauffes dans les locaux. Ils permettent aussi de se protéger des intempéries tout en offrant des circulations extérieures sur l’ensemble du projet, notamment en liaison entre le pôle maternel et l’actuelle école Erik Satie. En partie ouest, les toitures se prolongent pour former un abri aux vélos et à l’accès de service à la cour de récréation.

LE PROJET EN QUELQUES CHIFFRES
Partager sur :

  • Maître d’ouvrage : Commune de Craon
  • Région(s) : Pays de loire
  • Départements(s) : Mayenne
  • Ville(s) : Craon
  • Type d’activités - - Groupe scolaire
  • Coût : 3 600 000 €HT