• YQUELON-pers
  • PLAN MASSE-yquelon
  • PLAN RDC -yquelon

1/ PARTI ARCHITECTURAL

 

  • LOGIQUE D’INSCRIPTION DANS LE SITE :

 

La nouvelle maison de la petite enfance est implantée dans un contexte urbain aux architectures et activités diverses et variées ; des bâtiments de type industriel ou tertiaire encadrent le site d’implantation du projet. Situé en face, de l’autre côté de l’avenue de l’Europe, se développe un habitat pavillonnaire. Le terrain, situé en partie surélevée par rapport à la rue, est actuellement occupé par les services de production florale de la communauté de communes, qui l’utilise pour le stockage de matériaux divers (sable, terre végétale, …).

 

C’est ce contexte général si particulier, qui nous a conduit à privilégier une implantation de la maison de la petite enfance, à proximité de l’avenue de l’Europe afin d’affirmer sa présence et de la rendre facilement identifiable par les usagers et d’éviter les nuisances engendrées par les activités alentours (service espaces verts, dépôt de bus, …). La parcelle profite également d’une position surélevée permettant de renforcer cette mise à distance.

 

La problématique d’accessibilité à un tel équipement est un facteur important à prendre en compte. Il l’est d’autant plus ici, puisque le projet partage le seul accès existant et disponible depuis la rue. Aussi, nous avons pris le parti de conserver l’entrée actuelle du site pour les services de production florale et de créer une entrée particulière, en parallèle pour la maison de la petite enfance. Situées en retrait par rapport à l‘avenue, ces accès favorisent la fluidité de circulation des véhicules entrant ou sortant et minimise les interactions avec les circulations piétonnes. Un cheminement piéton sécurisé dessert directement le bâtiment depuis le trottoir en direction du carrefour localisé au sud du site, où un futur arrêt de bus va être créé. Compte-tenu du faible nombre de places de stationnement disponible sur le site, il faut privilégier et inciter les futurs usagers à utiliser les moyens de transport alternatifs à la voiture. Le positionnement du bâtiment participe de cette volonté. Affirmer sa présence sur l’avenue contribue à son accessibilité.

 

Le bâtiment, placé en retrait sur l’avenue de l’Europe, est accompagné d’un espace de transition paysagé et engazonné sur lequel des mouvements de terrain apporteront du rythme et de la simplicité. L’idée étant de rester sobre et naturel pour mettre la maison de la petite enfance en valeur. Cet espace favorise également la quiétude du lieu et participe à redonner un caractère plus végétal à un environnement relativement urbanisé.

 

Un large cheminement piéton pavé et agrémenté de végétaux vient chercher et conduit les visiteurs jusqu’au parvis d’entrée. Cette implantation favorise la visibilité de l’entrée principale du bâtiment depuis l’espace public tout en la protégeant des vents dominants du sud/sud-est. L’accompagnement végétal de cette circulation permet de mettre à distance et de sécuriser les piétons et plus particulièrement les enfants, des circulations de véhicules.

 

Au nord du terrain, sont donc implantés les accès véhicules et leurs stationnements. Ils participent à la mise à distance de la maison de la petite enfance vis-à-vis des locaux techniques des services espaces verts. La différence de niveau entre ces deux équipements, associée à un écran végétal et une clôture renforcent cette volonté de minimiser les nuisances potentielles extérieures (flux, visuelles, sonores, …). Dans le but de réduire l’imperméabilisation des sols, une seule voie de circulation dessert, tout d’abord le parking public et dépose minute, puis donne accès à la cour logistique et aux stationnements réservés aux personnels. Une clôture et un large portail perforé au motif d’enfants assure la séparation physique de ces espaces et permet la régulation des flux. D’un côté, les espaces accessibles au public et de l’autre les zones réservées au fonctionnement interne de l’équipement.

En parallèle à cet accès, l’entrée des services techniques est maintenue à son emplacement actuel minimisant ainsi les impacts du chantier sur leur fonctionnement quotidien. Une voirie permet d’accéder aux nouveaux aménagements reconstitués au nord du terrain. Des places de stationnement et des plateformes de stockage sont ainsi reconstruits en dehors du périmètre de la future maison de la petite enfance.

 

A l’opposé des espaces de service, la partie sud du terrain, est réservée à l’aménagement des cours destinées aux activités extérieures des enfants. Entièrement sécurisées, elles sont clôturées et à l’abri des regards derrière des palissades en bois. Délimitées au sud par une haie existante, celle-ci fera l’objet d’un nettoyage pour enlever le bois mort, assurer la conservation des arbres et sera accompagnée de nouvelles plantations en pied. Un travail important sera réalisé sur cette aménagement paysagé afin d’éloigner les zones de jeux des enfants de la haie et de son ombre portée. Deux cours séparées physiquement mais accolées (de manière à favoriser, si nécessaire la recomposition des aires de jeux et de détente) sont imaginées revêtue d’un enrobé clair avec par endroits l’installation d’un sol souple permettant de recevoir des jeux de plein air (toboggans, jeux à bascules, …). Afin de limiter l’aspect minéral de cet espace et de faciliter la perméabilité de l’eau, des zones de pelouse et des dalles de schiste aux joints engazonnées sont installées ponctuellement. Un jardin pédagogique, composé de plusieurs cubes surélevés viendra s’insérer au cœur de la cour. Un accès logistique est créé en façade ouest. Relié à la cour de service, il permet l’entrée d’un petit camion pour des opérations de maintenance et d’entretien. Compte-tenu de sa faible utilisation, un aménagement végétal a été privilégié ; une prairie fleurie offrira tout au long de la belle saison un aspect naturel et sauvage.

 

  • LES ELEMENTS QUI ONT CONDUIT AU PARTI CHOISI :

 

La réalisation d’un lieu d’accueil public de la petite enfance nécessite une prise en compte particulière de l’environnement, tant d’un point de vue de l’environnement intérieur comme extérieur. Au regard des demandes programmatiques, l’intégration des exigences environnementales et de fonctionnement d’un tel équipement a été au cœur de notre réflexion sur l’architecture du bâtiment.

La recherche de compacité a été l’élément primordial afin de maximiser les performances énergétiques (notamment au niveau de la limitation des déperditions) et d’un point de vue fonctionnel, de faciliter les déplacements et les échanges entre les différents utilisateurs. Tous les pôles prennent donc place dans un vaste volume parallélépipédique, orienté suivant un axe est-ouest permettant d’offrir de vastes façades ouvertes vers le sud.

Le travail d’organisation interne des espaces dans ce volume a permis de créer des zones en excroissance, qui forment des appels depuis l’extérieur mais aussi d’implanter des vides sous forme de patios ou de terrasses abritées. Tous ces éléments concourent à optimiser le fonctionnement interne et les apports solaires dans les différents espaces de la maison de la petite enfance.

 

Le volume global du bâtiment est simple et entièrement bardé de lames en bois de Douglas ajourées. L’aspect extérieur se veut donc sobre. Seuls les volumes en excroissance et les patios sont bardés en panneaux composite de bois de couleurs vives afin de différencier et d’apporter sa propre identité aux différents secteurs fonctionnels. L’utilisation massive de bois apporte un esprit naturel, végétal et chaleureux au projet. Ne nécessitant pas de traitement et par conséquent d’entretien ultérieur, il participe à diminuer l’impact carbone aux différents stades de vie du bâtiment. Dans ce même souci, la structure du bâtiment (murs, charpente, ossatures) est principalement composée de bois.

 

Derrière la résille métallique et le bardage bois ajouré, le pôle crèche familial/RAM. A l’abri des stores et des films translucides vert, les pôles d’accueil.

 

La façade Est est celle visible depuis la rue. Des parements en panneaux composite vert et un volume recouvert d’une résille métallique perforé laqué blanc permettent d’accueillir les visiteurs et de les renseigner sur les activités qui s’y déroulent. Toutefois, dans un souci de préserver l’intimité des lieux, les ouvertures sont dissimulées, soit derrière cette résille métallique, soit par des films translucides ou derrière le bardage bois ajouré. Il faut donner à voir sans se faire voir. C’est le principe du moucharabief.

 

En façade nord, la seule ouverture majeure abrite, sous un auvent, l’entrée principale de la maison de la petite enfance. Un volume blanc, bardé de panneaux composite imprimés d’un motif d’enfants, conduit vers le sas d’accès. Une double porte coulissante placée en quinconce, créé un espace tampon avec les espaces extérieurs.

Le reste de la façade est entièrement bardé de lames de bois. Elle abrite les locaux techniques, dont les portes sont ainsi dissimulées derrière.

 

Le traitement de la façade sud est différent ; le volume général est conservé et bardé à l’image des autres façades.

Des redents, sous ce bandeau de bois, viennent animer la façade et créer des espaces extérieurs abrités. Les différents volumes crées sont, soit vitrés (sur les salles d’activités), soit bardés de panneaux composites percés d’ouvertures plus ou moins larges, suivant les besoins en lumière naturelle et l’intimité à préserver dans ces locaux. Des couleurs différentes permettent de dissocier les différents secteurs, facilitant ainsi le repérage pour les enfants. Outre la création d’espaces extérieurs abrités, ce débord de toiture permet de créer une protection solaire efficace et permanente, indispensable sur une orientation sud.

 

Les espaces intérieurs ont été pensés dans ce même souci d’apporter une richesse au niveau des perspectives de vues, des ambiances lumineuses et des apports solaires nécessaires à la majorité des locaux. En effet, les salles annexes d’activités sont généralement de petite surface. L’apport de lumière naturelle et de vues sur l’extérieur enrichit ces espaces. La création de patios permet de répondre à cette problématique mais aussi d’animer les différents lieux de vie en leur offrant un prolongement extérieur, qui peut être utilisé pour diverses activités. Afin d’assurer un contrôle des apports solaires, des dispositifs sont mis en œuvre sur ces ouvertures ; les baies orientées sud sont protégées par des brises soleil en bois massif alors que les ouvertures en façade ouest et est, de plus petites dimensions (fenêtres sur allège) sont équipées de stores de protection solaire. Les ouvertures en façade nord sont moins nombreuses et limitées afin d’éviter les déperditions énergétiques.

 

Vue sur la salle d’activités des pôles crèche familial/RAM. Les principes architecturaux (shed, ouverture sur terrasse extérieure, patio) sont les mêmes pour toutes les salles d’activités.

 

Dans un même souci d’apport de lumière naturelle, des sheds ont été créés en toiture. Implantés au niveau de la circulation principale (couloir des pôles MAC et CF/RAM) et des différentes salles d’activités, Ils permettent d’éclairer avec une lumière douce, sans risque d’éblouissement, le cœur du bâtiment et des espaces où les ouvertures directes sur l’extérieur ne sont pas forcément possible. Ces sheds bardés en panneaux composite, sont donc équipés d’ouvertures côté nord et permettent l’intégration de panneaux photovoltaïques, idéalement orientés vers le sud.

 

Les dispositifs architecturaux que constituent les patios et les sheds, ont été pensés également dans un objectif de ventilation naturelle des espaces, notamment pour les salles d’activités. La présence de plusieurs sources de ventilation (terrasse, patio et sheds) permet d’assurer un brassage d’air plus important qu’une ventilation sur une seule façade. Leur manœuvre sera simple d’utilisation permettant ainsi au personnel de la maison de la petite enfance de gérer eux-mêmes leurs besoins. La possibilité d’ouverture en shed ou en patio permet en outre de ventiler sans risque d’intrusion ou de pluie et de limiter les nuisances sonores provenant de l’environnement du bâtiment.

 

2/ FONCTIONNEMENT DU BÂTIMENT

 

Le projet se compose de 4 principaux secteurs fonctionnels, qui pour des raisons fonctionnelles doivent présentés de fortes proximités. Cet objectif nous a conduit à adopter une schéma d’organisation simple et claire, favorisant l’orientation du public et les déplacements des personnels.

Le bâtiment de forme rectangulaire se divise donc en 4 zones :

 

  • Au nord-est, les pôles d’accueil regroupe les fonctions d’accueil et de réception et de diffusion des publics
  • Au sud-est, les pôles CF/RPAM/LAEP rassemblent les locaux dédiés à la crèche familiale et les espaces d’échanges et d’activités à disposition des parents et assistantes maternelles.
  • Au sud-ouest, les pôles publics MAC se composent des espaces d’accueil et d’activités du multi accueil collectif, divisés selon les 3 tranches d’âges.
  • Au nord-ouest, les pôles logistiques MAC et espaces techniques et d’entretien regroupent tous les locaux réservés aux personnels du MAC et plus largement au personnel de la Maison de la Petite Enfance

 

L‘organisation de ces différents secteurs au sein du bâtiment répond aux usages liés à chacun de ces espaces. En façade Ouest, donnant sur l’avenue de l’Europe, sont implantés les locaux destinés à l’accueil et à la rencontre avec les parents. Visible depuis l’entrée du site, ils sont donc facilement identifiables par les visiteurs. Au nord, sont implantés les espaces techniques mais aussi les locaux dédiés aux personnels. Ils sont directement accessibles depuis les places de stationnement réservés via la cour logistique. Au sud, sont implantés les locaux d’accueil et d’activités des enfants. Ils s’ouvrent ainsi généreusement vers des espaces extérieurs (cours, terrasse, préau) dédiés à chaque pôle.

 

Afin de desservir efficacement ces différentes entités, le hall a été implanté en partie centrale. Il vient accueillir les visiteurs en façade nord, sur le parvis d’entrée, pour les conduire directement vers le cœur du bâtiment, s’ouvrant sur un large patio. Celui-ci offre une double fonction, il permet certes d’apporter de la lumière naturelle au centre du bâtiment mais il participe aussi à l’orientation des publics en donnant à voir les différents pôles qui l’entourent. D’un simple coup d’oeil, le visiteur est renseigné et guidé. Dans un tel équipement, la fluidité des circulations est primordiale pour assurer un bon fonctionnement au quotidien.

 

A l’angle nord-est, sont implantés les pôles publics. Destinés à l’accueil, la réception et la diffusion des personnes, ils sont donc logiquement dans le prolongement du cheminement d’accès depuis l’avenue de l’Europe. Un petit parvis protégé des vents dominants et à l’abri sous un auvent, dirige le visiteur vers le sas d’entrée, puis dans le hall. Il forme le passage obligé pour l’ensemble des publics. Une part plus importante lui a été apporté en terme de surface afin de le valoriser, de l’aérer, de lui donner les dimensions d’un lieu de rencontre, de convivialité et de discussion. Le patio central se veut le pendant de cette démarche.

Le poste d’accueil et l’espace pour déposer sa poussette sont instantanément identifiables. Les autres locaux qui constituent ce secteur forment une entité, sans interférence avec les autres secteurs fonctionnels, dont l’accès est commandé par le hall. De par son implantation, en amont de ceux-ci, ce pôle est potentiellement indépendant, permettant une utilisation de ces espaces sans implication de l’ouverture des autres secteurs.

 

D’un côté sont installés, les bureaux du guichet unique, de la responsable du service de la petite enfance ainsi que les espaces de consultations de le PMI. Un petit couloir avec sa zone d’attente placée dans un redent permet de s’isoler des allées et venues dans l’équipement et préserve la confidentialité.

De l’autre côté, la salle de réunion destinée aux réunions de plus grandes ampleurs, bénéficie d’une autonomie. Accompagnée de son office, elle s’ouvre vers un espace vert extérieur apaisant, à l’abri des bruits des entrées et profite d’un accès au patio pour la prise d’une collation.

 

A l’angle sud-ouest, le secteur crèche familiale et réseau parents assistantes maternelles profite également de la visibilité depuis l’entrée su site. Lieu d’échanges et d’activités avec les publics, il est facilement identifiable et accessible depuis le hall. Une petite vue à travers le patio permet de le repérer.

L’accès sécurisé par un sas dessert, en premier lieu les bureaux de la crèche familiale et du RPAM, qui visualisent l’accès du public. Leur implantation leur permet aussi de surveiller la salle d’activités. Un large couloir, espace d’attente et d’échanges, s’ouvre sur l’espace vestiaires, large respiration vitrée sur les espaces d’activités et son espace extérieur. Des bancs, patères et casiers double face permettent de ranger les affaires des enfants.

 

La salle d’activité profite de larges prolongements par son architecture. Tout concourt à agrandir cet espace d’échanges, de jeux et de découverte. Les espaces de repos, espace de motricité constituent des excroissances au volume principal de la salle. Le shed en toiture ouvre l’espace vers une troisième dimension et permet aux enfants d’observer les variations de lumière et le ciel. L’accès au patio et à une vaste terrasse abritée constituent enfin des prolongements visuels mais aussi des espaces complémentaires qui peuvent être utilisés pour des activités. C’est un lieu d’éveil et de communication, la multiplicité des espaces et ambiances y contribuent.

La terrasse, ainsi que certaine salles d’activités et de change, s’ouvre sur une large cour, orientée au sud. La salle de change, implantée en interface entre les salles de repos, d’activités et la cour permet un usage optimal pour le personnels. La cour a été imaginée comme un écrin. Légèrement encaissée par rapport au talus existant, un accompagnement paysagé renforce le sentiment de cocon. Pour se préserver des bruits et des vues depuis l’avenue, une palissade en bois à faux claire-voie est implantée dans le prolongement de la façade. La cour propose une variété de couleurs et de matières (bois, pelouse, pavés, bardage de couleur, …). Des espaces de jeux, de repos, de discussion sont mis à disposition de tous les utilisateurs et permettent d’y organiser des activités diverses.

 

A l’angle sud-ouest, le pôle publics MAC rassemble les espaces d’accueil et d’activités du multi accueil collectif. Situé plus à l’écart des espaces publics, il est le lieu de vie de nombreux enfants. Son positionnement privilégie la quiétude  de ces espaces.

L’accès à ce secteur est lui aussi sécurisé par un sas, qui s’ouvre sur un long couloir desservant, d’un côté les trois pôles (petits, moyens et grands enfants) et de l’autre les espaces d’activités complémentaires. Tout au long de la déambulation dans cette circulation, le regard est attiré par les perspectives (à travers les patios, sur les entrées de pôles), les jeux de volumes et les ambiances lumineuses diverses et successives. Chaque espace est identifié par une couleur permettant à tous les publics de se repérer.

A l’entrée du secteur fonctionnel se situe le bureau du responsable du pôle. Il bénéficie par sa position d’une parfaite vue sur les cheminements internes et externes des publics. Un accès direct vers le hall et l’espace d’accueil permet une communication aisée.

 

Cette distribution, telle une colonne vertébrale s’ouvre au sud, sur les trois pôles d’activités dédiés aux différentes tranches d’âges. En premier lieu, l’espace des plus jeunes enfants, non marcheurs. Cet espace, à l’image des deux autres pôles, fonctionne suivant le même schéma ; un espace vestiaires donne accès à une salle d’activités, espace central distribuant une salle de change, des salles de repos et une espace repas (ou biberonnerie).

L’espace des vestiaires est un lieu de croisement et d’échanges entre les parents et les enfants. Il prend donc la forme d’un élargissement de la circulation, offrant des zones d’assise, de déshabillage et de discussion. Largement ouvert sur l’extérieur, l’espace est lumineux et ouvre des perspectives sur la salle d’activités et à travers elle sur la cour paysagée, offrant les mêmes aménagements que la cour du RAM.

Tout comme pour le pôle CF/RAM, les salles d’activités offrent les mêmes variétés d’espaces, d’ambiances et de volumes. Seule la distribution des salles annexes est différente. Celle-ci dessert la salle des repas, qui profite d’un accès à un espace extérieur abrité et protégé, permettant la prise de repas en extérieur. Au centre du bâtiment, les salles repos s’ouvrent vers des espaces calmes et paysagés, à l’abri de l’agitation des autres pôles. La salle de change, située tout à proximité, s’ouvre sur les espaces d’activités afin d’en faciliter leur surveillance.

 

A l’angle nord-est, sont implantés des espaces plus particulièrement dédiés au personnel du MAC. Ils sont donc situés à la fois à proximité des pôles publics MAC et des espaces extérieurs de stationnement. Disposant d’un accès extérieur depuis la cour logistique, ce secteur s’organise avec, d’un côté la zone de préparation des repas des enfants  et lingerie-buanderie, et de l’autre les vestiaires, sanitaires et salle de repos du personnel. Les zones propres et sales sont ainsi bien dissociées. Organisés autour de patios, ces petits espaces profitent de lumière et de ventilation naturelle.

 

Disposés en vis-à-vis des pôles publics, seule la circulation centrale les sépare, facilitant ainsi les déplacements et interactions entre ces secteurs. Constituée comme une entité autonome, l’accès à ce secteur est sécurisé évitant les croisements entre personnel et public.

 

En façade nord, sont implantés les espaces techniques et d’entretien. Agissant comme des espaces tampons avec les zones de stationnement, ils disposent d’accès extérieurs ou sont directement accessibles depuis la circulation du pôle logistique MAC. Aux extrémités du secteur, s’installent le local poubelles, en liaison directe avec la cour de service, et le local pour les deux roues, orienté vers l’entrée principale du bâtiment. Ce local vélos destiné aux utilisateurs de la maison de la petite enfance peut être également accessible aux visiteurs.

 

LE PROJET EN QUELQUES CHIFFRES
Partager sur :

  • Maître d’ouvrage : Commune d'Yquelon
  • Région(s) : Normandie
  • Départements(s) : Manche
  • Ville(s) : Yquelon
  • Type d’activités - - pôle petite enfance
  • Coût : 2 600 000 €HT