• 000-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72
  • 00-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72
  • 01-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72
  • 02-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72
  • 03-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72
  • 04atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72
  • 04bis-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72-
  • 05-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72
  • 06-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72
  • 07-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72-
  • 08-atelier-cub3-restaurant-scolaire-spay-72-

Le site du projet se trouve à proximité du centre de la ville de Spay . De vastes respirations végétales entre édifices  propices à la circulation piétonne bordent le site . Ceci, ainsi que la faible hauteur des bâtiments, confère à l’environnement un caractère agréable, à l’échelle de l’Homme.

Les problèmes de fonctionnalité et de dimensionnement de l’ancien équipement nous ont donné l’opportunité de repositionner le pôle restauration à proximité des deux établissements scolaires et de créer une liaison architecturale forte entre les diverses entités.

La réflexion que nous avons menée sur les volumes bâtis et les orientations qu’ils définissent (flux, espaces d’accueil…) amène à la création d’espaces extérieurs structurants, mettant en valeur les entrées et , soulignant les façades monolithiques du projet .

La prise en considération du site, de la végétation, de la biodiversité s’y trouvant,  a amèné à la création d’un projet s’inscrivant harmonieusement dans son environnement (tant esthétiquement que symboliquement).

Le projet se compose de volumes simples, succession de pleins et de vides, de matériaux, judicieusement choisis, soulignant les différences d’usages internes. La simplicité de ces éléments participe à la grande lisibilité des lieux (notamment pour les enfants).

 

LA SALLE DE RESTAURATION :

La structure choisie pour le bâtiment  est une structure poteaux/poutres, dont la flexibilité et l’adaptabilité permettent d’envisager des réaménagements aisés voire de nouvelles utilisations.
Le choix des matériaux a été guidé par le souci de pérennité et la facilité d’entretien. Ainsi,  douglas  non traité et béton sont les principaux matériaux utilisés. Le volume en bardage blanc de la salle de restauration semble flotter au-dessus du mouvement de terrain  son calepinage dynamique recrée une perspective et permet une appréhension en contradiction avec la masse qu’il dégage. Outre cet aspect architectural, il crée une ouverture basse à hauteur des élèves de maternelle qui déjeunent dans  cet espace.
L’utilisation du bois, matériau naturel, s’inscrit parfaitement dans la démarche actuelle de développement durable, permet de modifier l’impact visuel du volume de service accueillant la cuisine et vient en contrepoint avec l’aspect minéral de la façade. Il permet également de réaliser une isolation par l’extérieure supprimant ainsi tout pont thermique.

Plusieurs types d’éclairage naturel ont été mis en place sur le projet :
– le bandeau de vitrage bas évoqué précédemment,
– des éclairages zénithaux venant en complément au bandeau et créant un volume éclairé de manière indirecte (propice à la sérénité du lieu),
De larges baies vitrées avec auvents pour les espaces réservés aux élèves .

A l’intérieur, les espaces définis par l’enveloppe sont simples, toujours dans le souci d’une lisibilité aisée des lieux (repères visuels forts, transparences, vues cadrées participent à l’ambiance sereine et accueillante du lieu). Les enfants ne se sentent jamais perdus à l’intérieur du bâtiment. Les teintes y sont claires avec quelques points de couleurs (repérage spatial & ambiance).
Les matériaux utilisés n’émettent pas de COV. Favorisant ainsi la bonne qualité de l’air intérieur pour les enfants.
Des blocs suspendus de dalles de faux-plafonds acoustiques viennent structurer l’espace, déterminant les différentes zones et régulant les différences de hauteurs nécessaires en fonction du public accueilli.
En effet, le conditionnement acoustique du projet offre au personnel et aux élèves un bon confort, notamment en termes d’intelligibilité de parole dans les salles à manger.

LA ZONE CUISINE:
L’organisation de la cuisine est axée sur la création d’un environnement sain, confortable et sur la maîtrise des impacts sur l’environnement extérieur. La gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets est une priorité dans la conception et dans la sélection des équipements.
Des matériels issus d’une démarche d’éco-conception sont mis en place. Les fonctionnalités intégrées à ces équipements permettent une économie d’énergie, d’eau et de produits lessiviels.
Les équipements électriques sont  équipés d’économiseur d’énergie. La production de froid, avec isolation phonique, est déportée et équipée de variateur de vitesse du ventilateur.

LE PROJET EN QUELQUES CHIFFRES
Partager sur :

  • Maître d’ouvrage : Commune de spay (72)
  • Début chantier : janvier 2013
  • Fin chantier : fevrier 2014
  • SHON : 760 m²
  • Coût : 1 279 489 €ht
  • Bâtiment : Consommation bâtiment BBC 61.7 Kw.hep/m².an soit un gain de 50% sur la référence RT